• Cecilia-Bartoli(c)Decca2
  • Salzbourg2(c)TourismusSalzburg
  • Philippe-Jaroussky-2

Votre séjour

  • Vendredi 7 juin - Salzbourg
  • À 18h30, à la Haus für Mozart :
     
         ALCINA, de G.F. Haendel
         Les Musiciens du Prince - Monaco
    Europera
    Gianluca CapuanoDirection musicale
    Damiano MichielettoMise en scène
    Cecilia BartoliAlcina
    Philippe JarousskyRuggiero
    Sandrine PiauMorgana
    Kristina HammarströmBradamante
    Christoph StrehlOronte
    Alastair MilesMelisso
     
    Créé à Londres en 1735, Alcina est un opéra « merveilleux », qui abonde en transformations magiques et en effets surnaturels qu’adorait le public de l’opéra baroque. À chacun des personnages, Haendel offre des envolées lyriques parmi les plus belles de sa production scénique. Citons Morgana (interprétée par Sandrine Piau) et son air « Tornami a vagheggiar », Ruggiero (ici chanté par Philippe Jaroussky) dont l’éblouissant « Verdi Prati » était initialement écrit pour le castrat Carestini mais c’est peut-être dans le rôle de la magicienne Alcina que Haendel a puisé la quintessence de son inspiration. Accompagnée par les Musiciens du Prince Monaco (ensemble sur instruments d’époque qu’elle parraine), et dans une mise en scène par Damiano Michieletto, la mezzo romaine créera notamment le frisson dans l’immense et caressant  « Ah mio cor », bouleversante plainte amoureuse d’une dizaine de minutes. 
  • Samedi 8 juin - Salzbourg
  • À 15h, à la Felsenreitschule :
     
         POLYPHÈME, de N. Porpora
         Armonia Atenea
    Europera
    George PetrouDirection musicale
    Max Emanuel CencicMise en scène
    Yuriy MynenkoAci
    Max Emanuel CenciUlisse
    Pavel KudinovPolyphème
    Julia LezhnevaGalathea
    Dilyara IdrisovaNerea
     
    Né en 1686 à Naples, Nicola Porpora est un compositeur essentiel dans le parcours de Farinelli. Dans ce qui était alors le plus grand foyer musical d’Europe, Porpora lui enseigne le chant et forme tous les grands castrats de l’époque, de Porporino à Caffarelli. Dans les années 1730, le compositeur napolitain s’installe à Londres et crée triomphalement Polifemo, que le contre-ténor et metteur en scène autrichien Max Emanuel Cencic propose ici dans son intégralité. Dans cette relecture du mythe de la nymphe Galatée (Julia Lezhneva) et du berger Acis (Yuriy Mynenko), un air est parvenu à l’éternité : le sublime « Alto Giove », dont la ligne vocale somptueuse sinueuse évoque à merveille ce que devait être la magie de la voix de Farinelli.
     
    À 20h, au Grosses Fetspielhaus :
     
         CONCERT DE GALA – FARINELLI & FRIENDS
         Les musiciens du Prince – Monaco
    Europera
    Gianluca CapuanoDirection musicale
    Rolando VillazónPrésentation
    Julie FuchsSoprano
    Patricia PetibonSoprano
    Sandrine PiauSoprano
    Nuria RialSoprano
    Cecilia BartoliMezzo-soprano
     
    Grands airs baroques, scènes et duos de 
    Georg Friedrich Haendel, Nicola Porpora, Johann Adolph Hasse, Riccardo Broschi
     
    C’est l’événement majeur de ce Festival de Pentecôte 2019 : une réunion de talents étourdissants, qui se produisent tous sous l’égide bienveillante de Cecilia Bartoli, dans un bouquet d’œuvres baroques rares et variées. Le castrat Farinelli sera bien sûr à l’honneur, avec la présence des contre-ténors Christophe Dumaux et Philippe Jaroussky, mais la mezzo romaine rappellera que l’époque baroque était également le temps d’immenses voix féminines. Pour ressusciter des chanteuses Faustina Bordoni et Francesca Cuzzoni, Bartoli a réuni la plus éblouissante des équipes. Jugez plutôt : les sopranos Julie Fuchs, Patricia Petibon, Sandrine Piau, les mezzo-sopranos Léa Desandre, Vivica Genaux, Ann Hallenberg et la contralto Marie-Nicole Lemieux ! 
  • Dimanche 9 juin - Salzbourg
  • À 11h, au Mozarteum : 
     
         LA MORTE D’ABEL, de A. Caldara
         Il canto d’Orefeo 
    Europera
    Gianluca CapuanoDirection musicale
    Nahuel Di Pierro
    Adamo
    Julie FuchsEva
    Christophe DumauxCairo
    Lea DesandreAbel
    Nuria RialAngelo
     
    Cecilia Bartoli a toujours milité pour réhabiliter Antonio Caldara (1670-1736), compositeur vénitien qui partagea son activité entre Mantoue, Rome, Venise et Vienne où il devient vice-Kapellmeister à partir de 1716. Ses œuvres religieuses constituent l’ensemble de sa production, mais c’est aujourd’hui pour ses superbes oratorios qu’il est revient en lumière. Sur un texte du célèbre Metastasio, La Morte d’Abel évoque le meurtre d’Abel par son frère Caïn, avec une ferveur et une intensité telle qu’elle appelle la scène lyrique. Les merveilleuses Julie Fuchs et Léa Desandre, associées au Cain de Christophe Dumaux magnifient cette musique passionnée, entourés des couleurs non moins opulentes du Canto d’Orfeo dirigé par Gianluca Capuano.
     
     
    À 21h, à la Kollegienkirche :
     
         STABAT MATER / PÄRT
         The Tallis Scholars
    Europera
    Peter PhillipsDirection musicale
     
    - A. Pärt : Stabat Mater pour soprano, haute-contre, alto et violoncelle ; ; Triodion pour chœur mixte a cappella ; Sept magnificat-antiphons pour chœur mixte a capella
    - G. Scelsi : « Ave Maria », « Pater Noster » 
    et « Alleluja », de Three Latin Prayers 
    pour Haute-contre 
     
    Ce passionnant programme choral met en lumière deux génies musicaux du XXe siècle. Giacinto Scelsi et Arvo Pärt ont pour point commun d’avoir arrêté la musique puis d’y être revenu avec un style plus simple et épuré. Pour l’Italien, ce sera l’écart infime qui existe entre deux notes, et pour l’Estonien, ce sera « le tintinabulisme » où chaque note est accompagnée de son halo, dans une résonance de cloches. Et quel meilleur choix que les Tallis Scholars pour illuminer ce retour à la beauté du phénomène sonore ? Avec la pureté irradiante et l'incroyable perfection d'ensemble qui le caractérisent, l'ensemble anglais saura donner des couleurs irréelles à ces pièces empreintes de mysticisme et de sacré ! 

SALZBOURG - FESTIVAL DE PENTECÔTE

Du 7 au 10 juin 2019
 

Dirigé par la chanteuse Cecilia Bartoli depuis 2012, le Festival de Pentecôte a imaginé le plus fabuleux des programmes jamais consacré aux « voix célestes » du baroque.

Grâce à des personnalités exceptionnelles comme Philippe Jaroussky et Max-Emanuel Cencic, les chefs d’œuvres de Porpora et Caldara sont aujourd’hui redécouverts, comme en attesteront les superbes résurrections de Polyphème et La morte d’Abel. Cerise sur le gâteau, la grande Cecilia Bartoli tiendra le rôle-titre d’Alcina, sublime partition arcadienne de Haendel, au diapason d’une distribution vocale qui laisse pantois : Piau, Jaroussky, Hämmarstrom.

 
  • Votre hôtel au choix
  • Hôtel Star Inn Gablerbräu (***)
  • Au pied du pont menant à la Vieille ville, le Star Inn Gablerbräu (***) est situé dans un ancien bâtiment médiéval du 15e siècle. Les chambres sont modernes et confortables, le service agréable.
  • Hôtel Blaue Gans (****)
  • Au centre historique de Salzbourg, près de la maison natale de Mozart et face au grand théâtre du Festival, l’hôtel Blaue Gans (****) offre un harmonieux compromis entre tradition et modernisme.
  • Hôtel Stein (****)
  • Idéalement situé dans le cœur de la vieille ville, l’hôtel Stein (****) se partage entre mémoire de Mozart (Salzbourg oblige) et goût de ce design des années 50 si élégant et inventif.
  • Hôtel Sacher Salzburg (***** supérieur)
  • Sur les rives de la Salzach, face au panorama grandiose de la vieille ville, de la Forteresse et des Alpes, le Sacher est un hôtel de grande tradition, à l’élégance et au service irréprochables.
  • Hôtel Goldener Hirsch (*****)
  • Face au Palais des festivals, le Goldener Hirsch, cher aux mélomanes, a vu naître Mozart presque au pas de sa porte… Confortable et chaleureux, il est l’institution salzbourgeoise par excellence.
  • Prix par personne
  • Star Inn :
    Forfait en chambre double Business : 2 130 €
    Supplément chambre individuelle Standard : 126 €
    Supplément chambre individuelle Business : 198 €
     
    Blaue Gans :
    Forfait en chambre double Large : 2 650 €
    Supplément chambre individuelle Medium : 525 €
     
    Stein :
    Forfait en chambre double : 2 790 €
    Supplément chambre individuelle : 330 €
     
    Sacher :
    Forfait en chambre double : 3 370 €
    Supplément chambre individuelle : 765 €
     
    Goldener Hirsch :
    Sur demande

  • Ces prix comprennent
  • l’hébergement en chambre double avec petit déjeuner pour 3 nuits • 
    la taxe de séjour • les places de spectacle en première catégorie • l’assistance rapatriement.
  • Ces prix ne comprennent pas
  • les extras • le transport • les transferts aéroport.
  • Séjour individuel
  • Transport et transferts aéroport sur demande.
Imprimer ce programme  Imprimer ce programme Envoyer à un ami  Envoyer à un ami
Opera Online
La Fugue
Europera
Europera
Nom de votre ami :
E-mail de votre ami :
Votre nom :
Votre e-mail :
Votre message :
Envoyer