• Salzbourg(c)TourismusSalzburg
  • Salzbourg_semaine_mozart_Rouge_Gorge
  • Salzbourg-Felsenreitschule(c)OskarAnrather

Votre séjour

  • Jeudi 24 janvier - Salzbourg
  • À 15h, à la Haus für Mozart :
     
         CONCERT D’OUVERTURE
         Orchestre du Mozarteum de Salzbourg
         Chœur de la Staatsoper de Vienne
    Europera
    Riccardo MinasiDirection musicale
    Ramón VargasTénor
    W.A. MozartSymphonie en la majeur KV 201
    Airs de La Clémence de Titus KV 621
    Airs de Idoménée KV 366
     
    Pour son concert d’ouverture, la Semaine Mozart met à l’honneur le grand ténor mexicain, Ramón Vargas. Les années semblent ne pas avoir de prise sur cet artiste attachant, au timbre ensoleillé et à l’émission à l’aigu rayonnant. A ces qualités, s’ajoutent un halo de mélancolie, idéal dans les ouvrages de Mozart, dont il présente ici deux de ses plus belles incarnations : Titus et Idoménée dans les opéras éponymes. Le grand chef baroque Riccardo Minasi parachève les promesses d’un récital en tout point remarquable. 
     
    À 20h, à la Felsenreitschule :
     
         T.H.A.M.O.S. ROI D’EGYPTE, de W.A. Mozart
         Camerata Salzburg
    Europera
    Alondra de La ParraDirection musicale
    Carlus PadrissaMise en scène
    René PapeRoi Menes
    Fatma SaidTharsis
    Nuttaporn ThammathiThamos
     
    Les interludes du Roi Thamos constituent une étape majeure dans la production de Mozart. Rétrospectivement, la ressemblance de ce « drame héroïque » écrit en 1773 avec le dernier opéra de Mozart, La Flûte Enchantée est frappante : même cadre égyptien, même opposition entre lumière et obscurité, mêmes personnages (Tamino, Sarastro, La Reine de la Nuit...). Dans une mise en scène du collectif La Fura dels Baus, la chef mexicaine Alondra de la Parra (l’une des très grandes stars de demain !) concrétise le potentiel explosif d’une œuvre de jeunesse à laquelle Mozart tenait tellement qu’il la retravailla en 1776 et 1779 à deux reprises. Cerise sur le gâteau, la participation de l’immense René Pape dans la distribution vocale.
  • Vendredi 25 janvier - Salzbourg
  • À 11h, au Mozarteum :
     
         RENAUD CAPUÇON - Violon
         ALEXANDER LONQUICH - Piano
     
    Programme : W.A. Mozart :
    - Six Variations en sol mineur pour piano et violon d’après le Lieder français « Au bord d’une fontaine » (« hélas, j’ai perdu mon amant ») KV 360
    - Sonate en si majeur pour piano et violon KV 454
    - Douze Variations en sol majeur pour piano et violon d’après le Lieder français « la bergère Célimène » KV 359
    - Sonate en la majeur pour piano et violon KV 526
     
    Renaud Capuçon n’est jamais là où on l’attend. Le prodigieux violoniste français se produit ici dans une très éclectique monographie mozartienne. D’une part, les délicieuses bluettes composées à l’attention de la comtesse Maria Karolina Rumbeke, qui fut la première élève du compositeur après son arrivée à Vienne en 1781, et d’autre part, le sommet absolu de l’ultime Sonate KV 454, géniale synthèse de la polyphonie de Bach et du grand style concertant. Double et formidable occasion d’apprécier la sonorité sublime du violon de Renaud Capuçon, un Guarneri del Jésu « Panette » de 1737, à la chaleur surhumaine. 
     
     
    À 19h30, au Mozarteum :
     
    ORCHESTRE DE CHAMBRE D’EUROPE
    Europera
    Robin TicciatiDirection musicale
    Louise AlderMise en scène
     
    Programme : W.A. Mozart :
    - Sérénade en ré majeur KV 100
    - « Mens sancta », Aria pour soprano,  basson et Orchestre  KV Anh. C 3.31
    - Aria de La Clémence de Titus KV 621 « S’altro che lacrime »
    - Aria de Les Noces de Figaro KV 492 « venite inginocchiatevi »
    - Aria de Don Giovanni KV 527 « Vedrai, carino »
    - Aria de La Flûte Enchantée KV 620 « Ach ich fühl’s »
    - Aria de Cosi fan Tutte KV 588 « Per pietà, ben moi »
     
    Chez le compositeur de Don Giovanni et La flûte enchantée, la voix féminine aime se perdre dans les aigus (il n’y a qu’à songer à la Reine de la Nuit pour s’en convaincre) et les héroïnes de ses opéras ont toutes en commun une sensibilité ardente, délicate et aérienne. La très prometteuse soprano Louise Adler, récompensée aux International Opera Awards en 2017, présente les airs les plus émouvants de Susanna, Pamina ou encore Fiordiligi. L’événement de la soirée réside également dans l’accompagnement orchestre, avec le Chamber Orchestra Orchestra, dont le fonctionnement collaboratif (ce sont les musiciens qui choisissent le chef, en l’occurrence ici le jeune astre britannique Robin Ticciati) est le meilleur gage d’excellence.
  • Samedi 26 janvier - Salzbourg
  • À 11h, au Mozarteum :
     
         CAPELLA ANDREA BARCA
    Europera
    András SchiffPiano
    Cecilia BartoliMezzo Soprano
     
    Programme : W.A. Mozart :
    - Concerto en si bémol majeur pour piano et orchestre KV 450
    - « Chi sà, chi sà, qual sia », Aria pour soprano et Orchestre KV 582
    - « Ch’io mi scordi di te ? » - « Non temer, amato bene ». Recitatif et Aria (Rondo) pour soprano, piano et orchestre KV 505
    - Aria de Cosi fan Tutte KV 588 « E amore un ladroncello »
    - Concerto en sol majeur pour piano et orchestre KV 453
     
    Une rencontre, un sommet, un choc de titans : on ne présente plus Cecilia Bartoli, irrésistible mezzo romaine et légendaire ; quant à András Schiff, c’est une personnalité hors du commun et l’un des monstres actuels du piano. Mais le maestro hongrois est également un chef réputé, reconnu pour la suprême intelligence de ses programmes. Aux côtés de la Cappella Andrea Barca, le prodigieux duo de musiciens présente un passionnant programme Mozart qui culmine dans les extraits de Cosi Fan Tutte et l’éternel Concerto pour piano n°17
     
    À 19h30, à la Haus für Mozart :
     
         ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE VIENNE
    Europera
    Bernard HaitinkDirection musicale
    Janine JansenViolon
     
    Programme : W.A. Mozart
    - Symphonie en si bémol majeur KV 319
    - Concerto en la majeur pour violon et orchestre 
    KV 219
    - Symphonie en mi bémol majeur KV 543 
     
    Le Concerto n°5 KV 219 est considéré comme le chef d’œuvre pour violon de Mozart. Son abondance mélodique et son ampleur dramatique trouvent en Janine Jansen la plus flamboyante et la plus engagée des interprètes. Le velours du Philharmonique de Vienne (il faut l’avoir entendu au moins une fois dans sa vie !) profitera ensuite de la sagesse rayonnante de l’immense Bernard Haitink (89 ans !), notamment dans la torrentielle Symphonie n°39 que le chef néerlandais place dans une énergique filiation beethovénienne.

SALZBOURG - Semaine Mozart

Du 24 au 27 janvier 2019
 

En janvier, Salzbourg honore son grand homme. Aux alentours du 27 janvier, date de naissance du compositeur, la Fondation Mozarteum Salzbourg organise chaque année depuis 1956 une Semaine Mozart : un festival d’envergure internationale, dirigé depuis peu par le célèbre ténor Rolando Villazón, pour une grande fête musicale et lyrique.

Le malicieux programme 2019 porte un sous-titre prometteur : « Mozart vit ». L’occasion en compagnie d’artistes aussi immenses que Cecilia Bartoli, Bernard Haitink, Renaud Capuçon, et de stars en pleine ascension comme Alondra de la Parra et Robin Ticciati de montrer un Mozart à hauteur d’homme, qui aimait danser, rire et s’amuser au bal masqué. Un bon vivant, touché par le génie assurément.

 
  • Votre hôtel au choix
  • Hôtel Blaue Gans (****)
  • Au centre historique de Salzbourg, près de la maison natale de Mozart et face au grand théâtre du Festival, l’hôtel Blaue Gans (****) offre un harmonieux compromis entre tradition et modernisme.
  • Hôtel Stein (****)
  • Idéalement situé dans le cœur de la vieille ville, l’hôtel Stein (****) se partage entre mémoire de Mozart (Salzbourg oblige) et goût de ce design des années 50 si élégant et inventif.
  • Hôtel Sacher Salzburg (***** supérieur)
  • Sur les rives de la Salzach, face au panorama grandiose de la vieille ville, de la Forteresse et des Alpes, le Sacher est un hôtel de grande tradition, à l’élégance et au service irréprochables.
  • Prix par personne
  • Blaue Gans : 
    Forfait en chambre double Large : 2 100 €
    Supplément chambre individuelle Small : 260 €
    Supplément chambre individuelle Large : 590 €
     
    Stein : 
    Forfait en chambre double : 2 300 €
    Supplément chambre individuelle : 330 €
     
    Sacher : 
    Forfait en chambre double : 2 790 €
    Supplément chambre individuelle : 670 €

  • Ces prix comprennent
  • l’hébergement en chambre double avec petit déjeuner pour 3 nuits • la taxe de séjour • les places de spectacle en première catégorie (catégorie II le 25 janvier à 11h et le 26 janvier à 19h30)• l’assistance rapatriement.
  • Ces prix ne comprennent pas
  • les extras • le transport • les transferts aéroport.
  • Séjour individuel
  • Transport et transferts aéroport sur demande.
Imprimer ce programme  Imprimer ce programme Envoyer à un ami  Envoyer à un ami
Opera Online
La Fugue
Europera
Europera
Nom de votre ami :
E-mail de votre ami :
Votre nom :
Votre e-mail :
Votre message :
Envoyer