• Jonas-Kaufmann(c)JulianHargreaves2
  • Milan-Galerie
  • Jonas-Kaufmann(c)Julian_HargreavesSonyMusic1
  • Milan-SanLorenzo(c)FotoliaEnricoDeVita
  • Milan-Duomo-4(c)FourSeasons

Vos spectacles au choix

  • Vendredi 28 septembre - Milan
  • À 20h, à la Scala :
     
         RECITAL Jonas Kaufmann
    Europera
    Jonas KaufmannTénor
    Helmut DeutschPiano
     
         Places de Première catégorie garanties (rangs I et J)
         
     
    En une quinzaine d’années, sur les plus grandes scènes lyriques mondiales, Jonas Kaufmann s’est imposé comme l’immense ténor allemand de notre époque. Et dans une carrière qu’il construit avec intelligence et réflexion, ses prises de rôle créent l’événement, par leur synthèse idéale entre une voix au timbre unique et un stupéfiant talent scénique. Avec Kaufmann, tout paraît facile, évident ; chaque note brûle d’une vie nouvelle. 
     
    Revenu sur les devants de la scène internationale après une courte pause, Jonas Kaufmann affiche aujourd’hui une santé vocale insolente. Aussi à l’aise dans l’héroïsme des opéras wagnériens que dans les frémissements du romantisme, le ténor trouve toujours l’équilibre parfait entre texte et musique. Kaufmann sait tout chanter : la douleur, la colère, l’amour, l’espoir, la résignation, et son art à l’incarnation suprême ne trouve nulle part plus bel écrin que le récital, ici dans les ors rougeoyants de la Scala, accompagné par le grand pianiste Helmut Deutsch qui respire comme un seul homme à ses côtés.
  • Samedi 29 septembre - Milan
  • À 20h, à la Scala :
     
         ERNANI, de G. Verdi
         Première
         Nouvelle production
         Orchestre de la Scala 
    Europera
    Ádám FischerDirection musicale
    Sven-Eric BechtolfMise en scène
    Francesco MeliErnani
    Ailyn PérezElvira
    Simon PiazzolaDon Carlo
    Ildar AbdrazakovDon Ruy
     
    Alors que le livret s’inspire de la célèbre pièce de Victor Hugo, Ernani est un opéra relativement rare sur les scènes. Créé à la Fenice de Venise en 1844, l’ouvrage eut un succès immédiat et fut très vite repris dans les opéras du monde entier. Comment expliquer pourtant sa relative absence ? Tout simplement, parce qu’il apparaît comme « l’opéra des commencements », première pierre de l’édifice verdien. Dans Ernani, Verdi annonce Rigoletto (1851), Le Trouvère (1853) ou Un Bal Masqué (1859), dans un tourbillon au romantisme flamboyant. 
     
    L’intrigue offre quatre rôles inoubliables, quatre typologies lyriques : la soprano (porté ici par la voix opulente de Ailyn Pérez) exige agilité et puissance ; le ténor (Francesco Meli, timbre rond, voix gorgée de soleil) est l’un des premiers archétypes de « lirico spinto » cher à Verdi ; le baryton (Simone Piazzola) est d’une poignante humanité et la basse (l’immense chanteur russe Ildar Abradzakov), se caractérise par ses graves menaçants.
     
    L’atmosphère est toujours électrique lors des soirs de première à La Scala et cet Ernani profite d’une équipe musicale très sûre (Adam Fischer à la direction, et l’ancien directeur du Festival de Salzbourg Sven-Eric Bechtolf à la mise en scène). Assurément, cette représentation promet d’être mémorable. Une soirée dont on pourra dire fièrement plus tard : « J’y étais ! ». 
         Opera Online : en savoir plus sur l'oeuvre et la production.

Week-end Milan

Du 28 au 30 septembre 2018
 

En septembre, Milan bruisse d’une vie foisonnante avec la Fashion Week d’envergure mondiale, le Festival du Film, et les spectacles du Teatro de la Scala, centre névralgique de la métropole, qui depuis 1774, accueille les plus grands chanteurs de la planète. Deux concerts mettront la musique dans tous ses éclats : un récital intime du célèbre Jonas Kaufmann, puis la magnificence d’un Verdi méconnu, Ernani, porté par une distribution exceptionnelle (Meli, Piazzola, Abradzakov, Perez) dans l’atmosphère d’un soir de première scaligère.

 
  • Votre hôtel au choix
  • Hôtel Spadari Al Duomo (****)
  • Au plus près de la Scala et du Dôme, le Spadari al Duomo cultive, avec ses sculptures, fresques et peintures, un style milanais résolument contemporain. Un hôtel chaleureux et design.
  • Hôtel Grand Hotel et de Milan (***** luxe)
  • En face du Carré de la Mode et à proximité de la Scala, voici l’hôtel de cœur de Verdi, Maria Callas, Noureev, Visconti, d’Annunzio… Toute l’élégance et le savoir-faire des grandes institutions hôtelières italiennes.
  • Ces prix comprennent
  • l’hébergement en chambre double avec petit déjeuner pour 1 ou 2 nuits (en fonction de votre sélection) • la taxe de séjour • la (les) place(s) de spectacle en première catégorie • l’assistance rapatriement
  • Ces prix ne comprennent pas
  • les extras • le transport • les transferts aéroport
     
  • Séjour individuel
  • Transport et transferts aéroport sur demande.
Imprimer ce programme  Imprimer ce programme Envoyer à un ami  Envoyer à un ami
Opera Online
La Fugue
Europera
Europera
Nom de votre ami :
E-mail de votre ami :
Votre nom :
Votre e-mail :
Votre message :
Envoyer